Comment fonctionne une arbalète ?

Une arbalète est une arme de choix destinée aux chasseurs aimant l’impression d’une flèche, et voulant la commodité d’usage d’une arme à feu. Considérées comme une arme depuis longtemps, les arbalètes sont désormais plus appréciées comme un article de sport.
La réalisation d’une arbalète de base débute avec le stock holding ressemblant à la réserve d’un fusil. Sur la réserve, se trouve une fissure un peu large afin de comporter la flèche de l’arbalète, connue sous le nom de boulon. Il est à noter que les flèches sont plus grandes que les boulons qui sont encore largement plus pesants et sont quelques fois en métal. L’arc se trouve à l’avant de la réserve, elle est immobilisée à l’horizontale. La corde de l’arc relie à la fin de la culasse et est gardée sur place à l’aide d’un levier spécialement fait pour que l’on appelle une gâchette. En effet, cette gâchette est liée à un déclenchement.

Pour en savoir plus sur les arbalètes et leurs fonctionnement je vous conseille ce site dont je me suis servi pour écrire cet article.

Commencement des arcs

Les premiers arcs ont vu le jour dans deux endroits qui sont la Mongolie et la Chine. C’est vers 500 avant JC que la première arbalète a été inscrite dans la littérature chinoise. On retrouvait des arbalètes sur les légendaires statues de l’armée faite en terre cuite se trouvant dans la tombe de l’empereur Quin Shi Huong. Du côté des Européens, c’est pendant la bataille d’Hastings que les arbalètes ont été employées. En effet, les soldats munis d’arbalètes étaient aptes à combattre les archers de l’arc malgré la palette restreinte d’arbalètes, puisqu’ils ont porté plus de vitesse pendant la cuisson et plus de boulons utiles sans aucune formation.

Oscillations et mécanisme

Quand on tire sur le déclencheur, la chaîne arbalète est relâchée et bouscule le boulon avant à une grande vitesse. Les arbalètes contemporaines ont la possibilité de tirer jusqu’à 405 pieds/s. Ce qui est l’équivalent de 276 mph environ. Cette vitesse provient du tirage au sort de l’arc. Il est à savoir qu’une arbalète a aussi la possibilité de posséder un arc moins long par rapport à ceux des arcs, cependant, il faut préciser que l’énergie cinétique est largement plus forte, à cause, de la nature lourde ainsi que le recours à des systèmes mécaniques afin de conserver le boulon en place par rapport à la force de l’homme pour un arc. Les variations de l’arbalète sont constituées d’arbalètes recurves, transportant plus de pouvoir, cependant, elles sont plus assourdissantes et ont la possibilité d’ajouter plus d’intérêt sur les parties arbalète. Les arbalètes composées exigent moins de force pour les tenir, car le système de poulie est similaire à celui des arcs composés. Par contre, les poulies exercent plus de travail de l’addition de la vitesse de la vis quand le déclencheur est tiré. D’ailleurs, il est à noter qu’une arbalète répétée a été conçue par les Chinois, elle est utilisée par une boîte par gravité afin de charger continuellement des flèches dans le porte-boulon.

De ce fait, il est évident que depuis, l’arbalète a été d’une grande utilité pour les guerriers dans l’histoire, et actuellement, elle est surtout d’usage sportif.

A lire aussi : Comment gagner de l’argent avec son site internet ?

Separator image .